Manger de la viande ?! Une bonne idée si on y met de la qualité !

Quand j’explique le concept de Popapotes, 

certains m’ont dit « ah oui, tu vas vendre la viande, de la charcuterie ???  Bôf ce n’est pas terrible : ça pollue, ça donne le cancer, le bien-être animal tu y penses ? et puis moi je suis devenu végan… ».

Et comme j’aime bien la diversité et que j’essaye de respecter les avis des autres, je les ai tout de même « gardé » en amis, même si c’est « casse pied » quand je les invite à dîner…

Au départ de l’histoire de Popapotes, ce qui m’intéressait c’est surtout le Plaisir. J’adore la viande, plutôt les viandes. Mais pas n’importe lesquelles celles qui ont du goût, celles que je déguste et partage en famille, et idéalement celles qui proviennent d’artisans que je connais.

Mes préférences : j’aime toutes les viandes sauf le lapin – je vous raconterai une autre fois pourquoi.

 Coté viande rouge :

  • Le boeuf et particulièrement la côte de bœuf bien bleue au barbecue avec une petite sauce au vin. 
  • Le paleron de bœuf épluché également au barbecue, un délice !
  • Le magret de canard, avec des pommes de terre sarladaises une valeur sûre

Coté viande blanche :

  • Le filet mignon (évidemment de la Ferme du Cul Noir périgourdin)
  • Un poulet rôti au four tout simple
  • La blanquette avec des joues de porc et des champignons, des carottes….

Ensuite j’ai lu de nombreux articles, des livres.  Heureusement il existe des gens qui savent remettre l’église au milieu du village avec des arguments factuels et étayés. 

Et donc non la viande n’est pas à exclure de nos assiettes !!!

C’est comme tout il faut sélectionner, choisir et privilégier la qualité à la quantité.

1ère idée reçue : l’élevage ça pollue ! Autant que le transport ! 

C’est sûr que si tu compares des choux et des carottes tu peux dire cela car :

La FAO, organisation pour l’agriculture et l’alimentation a dit que 14,5% des gaz à effet de serre mondiaux proviennent de l’élevage dans le monde.

Le GIEC, lui a annoncé que le transport génère 14% des gaz à effets de serre toujours dans le monde en prenant en compte les voitures et camions en circulation 

Et voilà comment naît une idée reçue. Car on compare pour l’élevage l’ensemble des coûts liés à l’élevage c’est-à-dire de la fabrication des aliments pour les animaux, aux engrais pour les champs et même les coûts pour emballer et acheminer cette viande en magasin ! Alors que pour le transport, on ne prend que ce qui roule et absolument pas leurs coûts de fabrication, l’essence, la destruction des véhicules…

Les véritables chiffres en France d’après Eric Birlouez- ingénieur agronome et sociologue de l’alimentation sont plutôt de 19 % pour l’élevage et 31% pour le transport avec la même méthode de calcul.

Et encore là je parle de l’élevage en général, car il y a évidemment élevage et élevage. J’y reviendrai dans un prochain article sur le rôle absolument essentiel de l’élevage dans notre pays !

Donc l’élevage pollue nettement moins que le transport !


2ème idée reçue : la viande, c’est mauvais pour la santé !

Une étude a établi une relation entre l’excès de la consommation de viande de rouge et une augmentation d’un certain type de cancer, le cancer colorectal. (étude de 2015 du Centre International de recherche contre le cancer).

Un petit mot a été rapidement oublié l’excès. Des articles ont fleuri tous plus moralisateurs les uns que les autres : la viande c’est mauvais pour la santé, il ne faut plus en manger…

Tout est question d’équilibre et de qualité évidemment. Les français consomment en moyenne 370 g de viande rouge par semaine et l’OMS conseille d’en consommer maximum 500 G/ semaine. Sans compter tous les éléments nutritifs qu’apporte la viande…

Donc on peut continuer à manger de la viande de manière raisonnable !


3ème idée reçue : l’élevage et l’abattage sont terribles pour le bien-être animal (BEA) !

On voit les images des associations de défenses des animaux. Parfois ils ont raison dans certains élevages industriels, les animaux ne sont pas considérés comme des êtres vivants mais plutôt comme des biens à produire.

Chez Popapotes on sélectionne le circuit court respectueux de l’environnement et du bien- être des animaux. Les exploitations sont en agriculture raisonnée ou bio. Ce qui signifie aussi que les artisans respectent leurs animaux et leur bien-être.

Donc oui le BEA peut exister dans l’élevage !

Pour conclure, je partage assez l’avis de Frédéric Denhez, écrivain : 

« débattre de la nécessité ou non de manger de la viande revient finalement à discuter de notre rapport à la vie ».

« Nous avons tous une même passion pour l’animal. Mais elle se traduit différemment : ou bien par une incompréhension par rapport à la mort, ou bien par une nécessité de rendre hommage à l’animal en le mangeant correctement ». 

Ce débat est et reste nécessairement subjectif « C’est un débat émotionnel qui se base sur des considérations techniques et est donc, de ce point de vue, faussé, car en lien avec notre rapport au monde et à la vie ».


Bon tout cela m’a donné faim ! Ce midi nous allons manger un bon filet mignon de porc 😊 Et toi , tu as prévu quoi ?

1 commentaire

  • C’est tout à fait juste. Moi ca fait longtemps que j’achete moins mais mieux. Et le concept d’un site qui m’aide à trouver des artisans qui produisent des produits de qualité, choisis par d’autres clients, je trouve cela tres interessant. J’ai meme recommandé un artisan que je connais bien, Valérie m’a appelée pour savoir pourquoi je le recommandais et je crois qu’elle va aller le voir d’ici quelques semaines. Vous verrez s’il accepte de rejoindre ce site que chacun peut apporter sa pierre !

    brigitte

Laisser un commentaire

Note bien que tes commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

×
Bonjour !

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal 0,00 €
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods