Begood alg

Récoltant et transformateur d'algues alimentaires en Pays Bigouden, Lenny Gouedic, l’artisan de Begood Alg récolte des algues vertes, rouges, brunes pour l'alimentation. 

  

Je découvre et commande ses produits

 

 

 

L'histoire de l'artisan

Lenny Gouedic est un jeune artisan « breton, pur beurre » comme il dit!

Lenny a fait une licence en agriculture biologique conseil et développement. Lors de son alternance il a découvert le métier d’artisan-producteur, et notamment celui de cueilleur et transformateur d’algues.

Lorsque j’échange avec lui, je ressens le profond respect de Lenny pour les richesses naturelles et notamment celles de la mer.

Son exploitation, son savoir faire sont 100% basés sur des méthodes artisanales et respectueuses de l’environnement.

 

Il a crée Begood Alg en 2018.

Et pourquoi ce nom de Begood Alg?

Tout simplement car Lenny vit travaille et habite en pays Bigouden et que « be good » signifie « soit bon ». Donc Begood Alg  signifie « soit bon avec les algues du pays bigouden »

 

 

          

La production 

Lenny est un cueilleur d’algues qu’il effectue en pêche à pied lors des grandes marées, et principalement au printemps quand les algues sont en pleine croissance, jeunes et à taille. Il récolte les différentes espèces au fur et à mesure du développement de chacune, au rythme de la nature

Lenny coupe aux ciseaux les algues et  les rince sur place.

Lors de ses récoltes, Lenny travaille avec sa conjointe pour la partie aval du travail (séchage, transformation et vente)

Ils utilisent 100% de ce qu’ils ont ramassé.

Par marée, ils cueillent environ 50 à 80 Kg d’algues.

Ces algues une fois séchées pèseront environ 10 kg selon les espèces.

Le séchage a lieu sous serre pour une durée de 24H à 72 H selon la météo.

 

Concernant les recettes, Lenny les a composées lui-même.

Tout est fait à la main même la mise en bocaux : cela lui permet de garder quelques gros morceaux d’algues si particulier dans ses tartares.

Autre point essentiel les pots ne sont ni pasteurisés, ni stérilisés afin de préserver la saveur, la structure et tous les nutriments des algues.

Les bocaux peuvent être conservés quelques jours à température ambiante, il est néanmoins conseillé de les conserver au frais dans un frigo si vous ne les consommez pas rapidement car le goût risque de s’altérer en s’acidifiant légèrement.

 

            

Les matières premières : 

Si les algues ont été consommées pendant les périodes de famines au siècle dernier, ce n’est qu’il y a 35-40 ans que le marché alimentaire s’est réellement intéressé aux algues.

Jusqu’ici les algues étaient surtout utilisées en cosmétiques ou en agriculture.

Il existe plus de 700 espèces différentes d’algues en Bretagne, et seulement une trentaine autorisée à la consommation en Europe.

Les algues sont classées par familles de couleur :

- Des algues brunes (Kombu royal, Spaghettis de mer),

- Des algues rouges (DulseNori),

- Et des algues vertes (Laitue de mer, Ao-nori).

Notre artisan a choisi de travailler 7 variétés d’algues : celles qui selon lui ont  les meilleures qualités gustatives et nutritionnelles comme par exemple l’une d’entre elles : la palmaria palmata qui possède des feuilles en forme de doigts palmés

            

Afin de préserver la bio masse, Lenny cueille les algues avec des ciseaux et laisse ainsi toujours 50% de la bio masse.

Cette technique, contrairement à celle de l'arrachage qui ne favorise pas la repousse, lui permet d’effectuer plusieurs cueillettes dans l’année sur les mêmes zones.

Petite parenthèse « père Castor » sur le rôle des océans et l’impact de notre activité humaine sur le réchauffement climatique et les océans :

 « L’océan absorbe 30 % des émissions de CO2 dues aux activités humaines » https://www.lemonde.fr/climat/article/2015/06/08/l-ocean-absorbe-30-des-emissions-de-co2-dues-aux-activites-humaines_4649587_1652612.html

Issu de l’article du journal Le monde

« L’océan constitue aussi une formidable pompe qui absorbe près de 30 % des émissions de dioxyde de carbone dues aux activités humaines. Il en contient 50 fois plus que l’atmosphère. Il est de ce point de vue plus performant que les forêts. Pas si on rapporte la comparaison au mètre carré, mais cela s’avère exact si l’on tient compte de l’immensité de l’océan qui couvre 71 % de la planète. Voilà qui peut faire prendre conscience de son rôle fondamental. Or là encore, on ne sait pas jusqu’à quand il va pouvoir stocker toujours plus de CO2, car cela provoque une acidification de l’écosystème, avec des conséquences fortes sur la biodiversité. »

Les algues sont très sensibles à l’activité humaine, qu’elles proviennent de la mer (pétroliers, sur activité de la mer) ou des terres (pollution agricole ou industrielle des cours d'eau)

Pourquoi existe-t-il des algues bio et d’autres non bio ?

Le label Bio est accordé aux algues selon la qualité des eaux avec des analyses sur les pesticides et métaux lourds. C’est l’Ifremer qui analyse, contrôle la qualité des eaux et détermine ainsi des zones ou des plages labelisées en bio. Ces contrôles ont lieu deux fois par an.

 

L'artisan, en savoir un plus sur lui :

Son plat Préféré : Rissoto saint jacques Nori

Son activité Préférée : Bodyboard

 

Et n’hésite pas à aller le rencontrer si tu passes dans le coin. 

L’accueil sera encore plus agréable si tu dis que tu es membre de la communauté Popapotes.

                                          Je commande ses produits

Laisser un commentaire

Note bien que tes commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés

×
Bonjour !

Net Orders Checkout

Item Price Qty Total
Subtotal 0,00 €
Shipping
Total

Shipping Address

Shipping Methods